Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Travaux amis

Le printemps libertaire a lieu l’été

Publié par le 15 Juil 2013 | 41 commentaires

Le printemps libertaire a lieu l’été

Si l’invention du cahier de vacances n’était pas un crime contre l’humanité, ce qui suit en constituerait un idéal. Un passeport pour l’autonomie, comme il y eut des passeports pour le CM2. Mais le libertaire n’aime pas beaucoup les passeports non plus. Pour sortir de ce merdier lexical, disons que ce petit programme estival n’a d’usage que pour celui qui l’a mis au point, à savoir Bibi. Une feuille de route. Une feuille de déroute. Un guide du déroutard qu’il glissera dans son sac Lafuma. Pourquoi dès lors...

la suite

PRINTEMPS LIBERTAIRE : ADDENDUM

Publié par le 15 Juin 2013 | 268 commentaires

PRINTEMPS LIBERTAIRE : ADDENDUM

Qui est Stéphanie ? Je n’en sais guère plus. Stéphanie m’a écrit il y a deux mois à propos de La blessure la vraie, pour m’expliquer son amour-haine de ce livre. Je n’ai pas tout compris à sa prose dense et elliptique, je lui ai demandé de clarifier, elle l’a fait, une discussion par mail s’est engagée, relancée par des lectures complémentaires qu’elle a pu faire, dont celle de Deux singes et d’une version 1 d’un livre en cours. Et puis Jouer juste est arrivé dans le débat. Et avec lui la notion de mode...

la suite

Pour un printemps libertaire

Publié par le 9 Mai 2013 | 218 commentaires

Pour un printemps libertaire

Qu’est-ce que la pensée libertaire ? Beaucoup seraient en peine de le dire. C’est qu’on n’est pas aidés en France. Pas très aidés par nos intellectuels dont très peu se revendiquent tels –mais peut-il y avoir un intellectuel libertaire ? Pas du tout aidés par les hommpolitiques –mais peut-il y avoir un hommpolitique libertaire ? Depuis le début du site, la cartographie libertaire essaye de signaler des gens et des travaux qui, explicitement ou non, pensent et écrivent dans cet esprit. Pour que le printemps soit beau et...

la suite

Deux singes : And the winner is… Thierry Saunier.

Publié par le 1 Mai 2013 | 117 commentaires

Deux singes : And the winner is… Thierry Saunier.

Thierry Saunier ne s’appelle pas Thierry Saunier et ce n’est pas la moindre de ses qualités. Depuis six ans nous correspondons par mail. Il me lit, je le lis : ses contributions à La politique par le sport, ses pointus articles sur des textes contemporains, et surtout ses trois livres à ce jour, dont trois non publiés, dont deux que j’aime beaucoup, dont un en cours de repassage et qui cherche éditeur, Sartre le jour d’après, somme de dingue qui laisse surplace la grande majorité des essais sur le grand Jean-Paul. Avec sa...

la suite

Épisode 1 : Un anneau pour les gouverner tous

Publié par le 27 Fév 2013 | 13 commentaires

Épisode 1 : Un anneau pour les gouverner tous

par Jérôme Le Blanc La démocratisation de l’accès à la machine c’est formidable. L’ordinateur est devenu le meilleur ami de l’homme en remplacement du chien. Il présente des avantages supérieures : il ne réclame pas de faire ses besoins mais contente les nôtres, il ne mange pas, il ne réclame aucune caresse et accepte sans couiner une bonne branlée quand on est contrarié. Le maître des lieux lui-même n’échappe pas à ce plaisir, il me disait récemment alors qu’il tentait de suivre à...

la suite

Épisode 0 : Brève histoire de l’escroquerie informatique

Publié par le 24 Jan 2013 | 8 commentaires

Épisode 0 : Brève histoire de l’escroquerie informatique

par Jérôme Le Blanc Cartographie libertaire du continent informatique Parfois mon maître de web m’explique son art. Tu vois, petit, ça c’est un document Word. Tu l’ouvres et c’est un peu comme une page. Tu peux écrire des mots et même des phrases comme : Alice a mangé son lapin. Et ça, petit, c’est Internet. Si tu tapes un mot, il ouvrira sur des centaines de pages que tu peux consulter au choix. Par exemple le mot perroquet ouvre sur des photos de perroquet, ou sur une description du volatile. En cherchant un peu tu sauras...

la suite

Cartographie libertaire : Frédéric Lordon

Publié par le 23 Jan 2013 | 30 commentaires

Cartographie libertaire : Frédéric Lordon

Il y a beaucoup de vidéos disponibles où Frederic Lordon déplie sa pensée radicale et subtile –faisant au passage la preuve que les deux ne sont pas incompatibles. Si je recommande celle-là, c’est : – parce qu’elle porte sur celui de ses livres qui aborde l’économie par une face “spinozienne” plutot rare (comme il le rappelle lui-même en début d’entretien). Pour le dire plus simplement : une appréhension psychologique du capitalisme. Avec cette question qui se porte au-delà du jugement : qu’y a-t-il de si...

la suite

Une journée à NDDL

Publié par le 9 Déc 2012 | 4 commentaires

Une journée à NDDL

par Antoine Derouallière Manque-t-on d’idées, de visions, d’éclaireurs ? Non, on manque de récits. Un récit n’est pas dénué d’idées. Un récit n’est pas objectif, il est le contraire : un parcours subjectif ; le tracé particulier d’un petit bateau sur l’océan abstrait et informe des discours. Antoine, vieil ami et membre du collectif Othon, n’est pas neutre dans l’affaire Notre-Dame-des-Landes, et il dira bien en quoi. En lui demandant de me raconter sa journée là-bas, je n’étais pas dans l’esprit de...

la suite

deux fois Haneke

Publié par le 30 Oct 2012 | 38 commentaires

deux fois Haneke

Il y a deux semaines j’ai eu la surprise peu agréable de découvrir que la critique de Amour que j’avais livrée à Transfuge avait été muée en introduction à l’entretien avec le cinéaste. A la maison on est tatillon sur peu de choses, mais un texte critique est un texte critique. Il est pensé comme tel, rivé au film, tenu à la quichottesque ambition d’en être digne. Rien à voir, absolument rien à voir, avec l’introduction d’un entretien, qui répond à d’autres impératifs, s’écrit entre d’autres balises. Par...

la suite

Despues de Lucia

Publié par le 5 Oct 2012 | 9 commentaires

Despues de Lucia

Il y a deux ans, Michel Franco avait livré Daniel y Ana, et on s’était dit, on avait été au moins un à se dire que ce type était un grand cinéaste. Un type qui croit au cadre, très économe de ses angles, tout ce qu’on aime. Un type qui aurait mangé du Hitchcock, du Haneke, et sans doute un peu de Bresson pour la tenue éthique et la neutralisation des minauderies d’acteur. Comme je ne sais trop comment parler de Despues de Lucia sans le déflorer, je me permets de reporter ici la critique, certes élogieuse, qu’en fait un...

la suite