Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Dis-moi

Pas encore membre ? Enregistrez-vous et simplifiez-vous les commentaires !

Posez une question à François dans les commentaires au bas de cette page en l’introduisant par « DIS-MOI », il y répondra régulièrement.

Vous pouvez également tenter une réponse à la question du moment posée par François à la suite du logo  François Bégaudeau pose des questions  et peut-être figurer dans les contributeurs retenus pour la compile.

Le logo question close signifie qu’ une question est close.

* Règle générale formulée ici-même par François en réaction à un post : «j’aimerais bien que cet espace s’épargne les petites piques mutuelles qui sont l’ordinaire des forums. Si les posts de X te déplaisent, ce qui est ton droit, il est toujours possible de ne pas les lire. Pardon de me faire arbitre des élégances, mais c’est un beau défi collectif que de résister ici à la pente conflictuelle du Net.»

* Règles particulières pour « la question » : 10 jours pour répondre, déplier un minimum le propos (argumentaire en 2 ou 3 points)

Note du webmaster : Pour des raisons techniques une discussion est limitée à 5 niveaux d’imbrication, en conséquence, au dernier échelon, le bouton « Répondre » disparaît . Pour continuer la conversation il faut donc remonter d’un niveau.

Ci-dessous les questions déjà répondues et les discussions en cours.

75 817 Commentaires

  1. Salut à tous,
    Un petit extrait littéraire:
    « Je prie les Dieux de m’affranchir de ces fatigues, de cette veille sans fin que je prolonge toute l’année, comme un chien, au plus haut faîte du toit des Atrides, regardant l’assemblée des astres nocturnes qui apportent aux vivants l’hiver et l’été, princes éclatants qui rayonnent dans les hauteurs du ciel, et qui se lèvent et se couchent devant moi. Et, maintenant, j’épie le signal de la torche, la splendeur du feu qui doit annoncer, de Troie, que la ville est prise. En effet, voilà ce que le cœur de la femme impérieuse commande et désire. Ici et là, pendant la nuit, sur mon lit mouillé par la rosée et que ne hantent point les songes, l’inquiétude me tient éveillé, et je tremble que le sommeil ferme mes paupières. Parfois, je me mets à chanter ou à fredonner, cherchant ainsi un moyen de ne point dormir, et je gémis sur les malheurs de cette maison si déchue de son antique prospérité. Qu’elle arrive enfin l’heureuse délivrance de mes fatigues ! Que le feu apporte la bonne nouvelle, en rayonnant à travers les ténèbres de la nuit !

    Salut, ô flambeau nocturne, lumière qui amènes un beau jour et les fêtes de tout un peuple, dans Argos, pour cette victoire ! Ô Dieux ! Dieux ! Je vais tout dire à la femme d’Agamemnon, afin que, se levant promptement de son lit, elle salue cette lumière de ses cris de joie, dans les demeures, puisque la ville d’Ilion est prise, ainsi que ce feu éclatant l’annonce. Moi-même, je vais mener le chœur de la joie et proclamer la fortune heureuse de mes maîtres, ayant eu la très-favorable chance de voir cette flamme ! Puisse ceci m’arriver, que le Roi de ces demeures unisse, à son retour, sa main très-chère à ma main ! Mais je tais le reste. Un grand bœuf est sur ma langue. Si cette maison avait une voix, elle parlerait clairement. Moi, je parle volontiers à ceux qui savent, mais, pour ceux qui ignorent, j’oublie tout. »

    • Du même auteur :

      Je redescends, moi, dans les ténèbres des enfers ;
      Adieu,
      vieillards, même dans les malheurs,
      Accordez à votre âme la joie de chaque jour ;
      Les morts, la richesse ne leur sert plus à rien.

      • En version légère

             Le roi bar-bu qui s’avance,
             -bu qui s’avance, -bu qui s’avance,
              c’est Agamemnon

        Aga-Aga-Aga-Aga-Agamemnon!

            Et ce nom seul me dispense,
             seul me dispense, seul me
             dispense,
             d’en dire plus long.

  2. Bonjour François

    Permettez moi de reprendre ici le sujet de votre travail de romancier.
    Il semblerait que vous travaillez actuellement sur votre prochain roman : Un enlèvement. Le titre intrigue mais je n’ai trouvé aucune autre information sur votre projet.
    Vous pourriez nous en dire un peu plus ici ?

    Merci

    • le vouvoiement maintenant
      clairement le monde d’après c’est un drôle de truc

      • n’est-ce pas , que ce monde est fou ? zyrma.

      • Enfin une parole juste Zyrma.

      • Non ,je ne voulais pas dire que pour une fois tu dis un truc juste(quelle horreur !!),mais que oui,il semblerait qu’un vent de folie souffle fort.
        Et que tu as bien fait de le souligner .
        Je suis assez triste quant à moi devant toute cette histoire.

        • Tu as vu, Pascale?
          10 jours à peine qu’on ne me trouve pu dans les escaliers et c’est le bordel dans le dismoi.

          Je reconstitue, non sans peine, le puzzle de cette dizaine (il en manque la pièce maîtresse, si je pige bien, aussi: tu parles de petites frappes, j’vous jure)
          J’en retiens surtout le rappel à l’ordre d’un usage, des convenances qui feraient, qu’à partir d’excuses, un fait reçu, estimé malveillant, faute, soit oublié, effacé: fantasme du pouvoir magique, et visible, de la disparition d’un écrit sur un forum? (alors que l’outil ´ rendre invisible sur le journal ´ est connu de tous.)
          Ça fait bien confessionnal encore tout ça, et montre surtout que rire du sexe, de son pouvoir, avec les meufs, comme ça en rit avec les gars, on y est pas encore.
          Courage les Filles, si, on continue à grimper, et en mixte svp, car il s’agirait pas de leur laisser cet outil de rire du cul non plus.

          – Et dans tous les cas, Pascale, à nos âges, du moment qu’on nous dit qu’on est belles :- D

    • Un roman qui sort fin aout, il est fini depuis longtemps. J’en ai rendu la mouture définitive à Verticales en décembre. Il y a eu léger repassage depuis.
      Donc ce n’est pas à ce roman que je travaille en ce moment, mais à un essai.
      Sur Un enlèvement je pense que des choses seront disponibles bientôt. Petite exclu pour ce site auquel je suis si redevable : il y est question d’un enlèvement.

      • Merci de cette réponse étonnante. Vous hésitez donc encore à proposer une quatrième de couverture pour qu’on en trouve aucune trace sur le site de l’éditeur ?
        PS : J’ai utilisé plusieurs pseudos ces jours ci. D’où la nécessaire alternance tutoiement/vouvoiement que je ne suis pas suffisamment rigoureusement, c’est vrai. Désolée pour la gêne occasionnée aux sitistes (toujours aussi délicats dans leur remarque)

        • La couverture peut être choisie et qu’elle n’apparaisse pas encore .

          • Bonjour Pascale
            C’était Camille et pour avoir enfin un réponse à une question relancée plusieurs fois ici.

        • Le contexte fait que les choses prennent du retard dans la fabrication et la promo.
          Mais le matos marketing arrive, quatrième de couverture comprise (que je trouve, comme d’habitude, beaucoup trop explicite)

          • Merci de cette explication
            Un peu amusée par cette 4ème jugée trop explicite concernant tes romans. Car, sauf erreur, tu privilégies le plus souvent un extrait. Ce qu’on fait de toute façon quasi systématiquement avant de se décider à prendre un livre en librairie. Sourire

      • Bon, c’est pas un peu fini avec ces histoires de repassage, passe et tutti, François?

    • Bonjour Madame So-what,
      Comment avez-vous fait pour trouver l’info sur la future sortie de cet Un enlèvement, svp?
      (passée sur le site de Verticales et j’ai rien trouvé)

      ps: livraison d’humour bien acheminée par les sur-exploités de chez Amazon, qui ont quand meme obtenu un petit quelque chose,
      show must go on ;- >

        • Dans le monde d’après, j’essaierai de moins acheter/commander à la fnac.
          Je continuerai d’aller y mettre le nez, y mater, y lire, pages et images en revanche: facile, gratuit et bien pratique.
          Et quand je voudrai posséder, j’irai ressusciter mon compte client de quartier, par exemple.
          (oui, ceci est ma deuxième b.a. de déconfinement-zoné-rouge; ma première c’était de ne revenir ici qu’après m’être injectée des litres et des tonnes d’humour.
          En espérant ne pas développer d’anticorps)

    • Gros rire,

      Après coup, j’en trouve plein des liens vers, oui, Zyrma (tu en es la Reine, je crois bien.)

      @So-what, à part en cliquant, chaque jour que Begaudeau fait, sur ´ begaudeau livre à paraître ´ ou ´ begaudeau, édition prochain livre ´ ( et bien d’autres chose encore, comme me le propose empathiquement et sans ressentiment The Google: ´ begaudeau compagne ´ ´ begaudeau marié ´ par exemple) je vois pas comment on trouve cette info, à l’origine.

      Tu bosses en maison d’éditions?

      • je bosse en bibliothèque, je ne fait pas d’acquisition mais j’ai des accès pour Electre (enfin je tape pas trop souvent « bégaudeau » parce que mes collègues doivent voir l’historique avec les identifiants partagés)

        • par contre je bosse pas à l’Etat civil

          • je crois que ce sont plutôt des white weddings dans tous les cas

          • .. Pas schizo à ce point. / …

            Au volant, hier, dans un coin où ça capte moyen, je fus, sur quelques kilomètres, auditrice du France Q
            avec, dans l’oreille, des voix qui jamais ne me furent familières, pas même dans de lointaines et aujourd’hui inespérées enroulades.

            À la radio, on y causait drogues et écrivains, y citait Balzac, littéralement calciné au café, et Michaux qui, sous influence de psychotropes, en notait les effets.

            Il y a un passage que j’ai particulièrement aimé, celui où étaient abordées les libres associations d’idées, leur saine nature, lorsqu’elles ne sont pas sous influence.

            Du coup, pour en revenir à la schizophrénie, je me demande bien comment et en quoi, on en dispense, en quelque sorte, les artistes.
            Ou plutôt, comment c’est presque pratique, artistiquement, de déguiser ce qui, hors pratiques artistiques, peut être nommé, vite fait, schizophrénie.

            Bon, de là à faire le lien avec des participations en ligne.

            Il n’empêche que, lisant la fiche wiki sur la schizophrénie, j’imagine combien mener une grossesse à terme, dans cette psychose-covid, doit être peu léger.

            ​Courage les Filles.

        • @Zyrma
          T’es So-what?
          (alors c’est des neurones aussi qu’il faut que je me commande sur amazon, à mon tour de rien comprendre quand je traîne ici)

          • non non pas schizo à ce point
            je suis zyrma partout

          • – cru comprendre que c’était So-what qui en parlait au début (c’est pour ça)

      • Bonjour BS
        La plus renseignée ici, c’est souvent toi lol
        Pour ma part, j’ai simplement cherché à savoir si l’éditeur présentait son prochain roman et n’avais trouvé qu’un titre ! Sourire

  3. @ François Bégaudeau au sujet de Ludivine Bantigny : J’ai beau réfléchir je n’arrive pas en voir en quoi c’est drôle. Et pour qui. Un collégien peut-être. C’est de la pure méchanceté gratuite. La question qu’on peut se poser c’est pourquoi êtes-vous méchant? Pour combler un « vide affectif » ? Pour vous désennuyer ? Parce que vous êtes un vieux macho aigri ? Plutôt que d’écrire des trucs vu et revus sur la bêtise bourgeoise (sujet tellement 20e siècle), vous devriez écrire sur la bêtise misogyne. Vous auriez votre sujet d’étude juste sous votre nez, ce qui est rudement pratique.

    • Il n’est pas juste méchant (il aurait le droit), il est sexiste. Les mots ont un sens.

      Tout mon soutien à Ludivine.

      Le jour où on commentera le nombre de femmes qui passent sur tel homme connu (oui oui parfois la femme est dessus, pendant le coït ^^) on aura du temps à perdre.

      • A Fatima B Tu as le droit d apporter ton soutien à Ludivine B.Cependant,je ne pense pas que le faire ici soit d une grande élégance.

        • Pascale (salut) c’est qui tous ces gens, dis?

          • Salut BS.Bonne question.J’aime pas ça du tout .

          • Après, ça m’a pas l’air si important.
            Ça va toi, sinon? (100 kms encore, pffff)

        • Ah les deux belles concierges du site qui veillent au grain. Elles lisent les pensées de leur amoureux virtuel, connaissent son planning, jugent qui a le droit d’écrire sur ce forum. Que c’est drôle et bête !

          L’une instit à qui j’aurais jamais confié mes gosses quand je vois ce qu’elle laisse dire à son fils quand il vomit sur des personnalités qu’il ne connaît pas. Elle nous parle d’élégance. Mais qu’elle regarde son propre foyer où le langage de son fiston nous montre toute la vulgarité qui semble émettre de sa petite personne. Mais parlons littérature comme elle aime le dire. Oui parlons-en.
          Ça la changera des agressions diverses et variées qu’elle dégaine ça et là et que tu laisses faire. À croire que le maître déteint sur les élèves ou que tu aimes les piques acides de ce genre de peste malveillante.
          Bientôt la politesse, la même que préconise très souvent son chéri d’écrivain ?
          Laissez-nous rire !

          Pas une seule fois, elles n’éprouvent, ne serait-ce qu’un peu d’empathie, pour Ludivine Bantigny, et la réception des mots, même potaches, mais orduriers de deux personnes de ce forum, qu’elle a ressentie. Rendus à des attaques sur sa vie privée, fausses ou vraies tel n’est pas le sujet, et à des attaques physiques affligeantes, dignes de beaufs.
          Ben non, le maître n’a pas d’empathie, alors on se couche devant lui.

          Eh oui François, quand il s’agit de réel, de la réception d’un réel, tu n’es même pas capable de t’excuser. C’est dire le niveau très sur-estimé de ta propre politesse. Non, tu n’es pas quelqu’un de poli, loin de là. Et ça se voit ici, un forum que je lis depuis des années, rendant le tout dubitatif, mais ne préférant pas émettre un avis sur ta vraie personnalité. Mais je compte bien sur les concierges du site pour me faire un portrait trait pour trait de ce que tu dis.

          Je t’ai lu, beaucoup, et continuerai à le faire sans doute (je différencie le goujat de l’auteur), avec passion très souvent, mais je constate aussi que sous tes critiques acides envers tes congénères à plus ou moins grande notoriété que tu dégommes sans relâche, je lis beaucoup de flatteries pour ta petite personne, faisant preuve d’une fausse humilité point sans faut évidemment. Tel un Vincent Lindon, ne jamais endosser un rôle de vrai salaud ou connard, ton insulte récurrente sur le forum, dans tes œuvres romanesques ou non.

          Quelque part, tout cela me rend triste de voir que cette histoire qui manquait juste d’une excuse pourtant pas difficile à émettre, de comprendre que des mots peuvent faire très mal, nous a permis d’en savoir un peu plus sur ta bite.
          Toi qui aimes la discrétion sur tes conquêtes, tes ébats sexuels, les voilà mis au grand jour par une idiote sur un réseau social, auxquels s’ajoutent des commentaires de certaines de tes ex. Des ragots de caniveau dont on serait tous passé sauf peut-être tes fans.

          On espère que tu sauras suivre la sagesse de Charles qui a su prendre la voie qu’il fallait.

          La bêtise a ça de vrai, c’est qu’elle peut-être réciproque.

          Triste weekend pour la gauche radicale.

          • Mais arrête donc tes conneries, tu parles de qui de quoi et tu es qui? Idiote sur le réseaux ne dis rien, le fait de le relater te rends idiote . François peut aussi porter plainte dans ce cas la.

          • Lena2020?

          • Tu as fait Droit ou ENSP en 1ère année de CP ?

            Ai-je posté une photo, une vidéo, un lien, des détails ? Absolument pas.
            Je déplore l’attitude de cette idiote qui balance des horreurs sur sa bite.
            Comme je déplore l’incorrection et le manque d’allocentrisme de François.
            Basta !

            Que le pangolin te protège.

          • Funhouse:
            caca prout

        • Très franchement, là tout-de-suite et sur ce thème, la question de l’élégance, je m’en bas les parois vaginales.

          • ´soir FatimaB,
            je me permets: ferme mais pas brutale, alors, ok?
            stimuler sans blesser

            car Girls just want to have, comme chacun sait,

    • C’est bon, là. Cette polémique fatiguerait une armée de plomb. FB a bien le droit de se livrer sur ses terres à quelques écarts de langage de temps en temps. Et je ris encore de ce ticket Ludivine-Geoffroy aussi inattendu qu’inespéré pour l’un comme pour l’autre.

      • Il te sera certainement objecté que « non, Tristan, c’est PAS bon, justement ! » ; et quant à la polémique, de façon générale, elle est une source d’énergie bien supérieure à la magnanimité et à la recherche de concorde pour les armées de plomb.

    • J’ajoute que c’est typiquement à cause de ce genre d’attaques que beaucoup de femmes finissent par s’autocensurer, quitter la scène médiatique ou militante, ou éviter d’être trop familières avec les camarades pour pas subir le procès en « meuf sur qui tous les mecs de l’orga passent ». Résultat, ces cercles deviennent de plus en plus masculins parce que les hommes n’y craignent pas ce genre de stigmatisation de leur vie sexuelle réelle ou supposée vu que ça ne les « salit » pas, au contraire, qu’on sache ou qu’on pense qu’ils ont couché avec pleins de femmes du milieu. Et on a beau dire que la bave du crapeau n’atteint pas la blanche colombe, évidemment que ces attaques nous touchent, c’est le propre du slutshaming, et ça déclenche des représailles d’une violence inouïe, dont le risque de violences et de harcèlement sexuel car quand une femme a la « réputation » que tous les camarades lui sont passé dessus, plein d’autres se disent qu’ils pourraient tenter le coup, et peuvent réagir très mal si elle refuse leurs avances alors qu’elle est censée dire oui à tous.

    • Acdharville
      Faudrait quand même se calmer .
      Macho,ça je ne pense pas .
      François Begaudeau est féministe et ça on le sait .
      Quant aux états d âme et problèmes psychologiques sur le dit Begaudeau,je ne vois pas ce que ça vient faire là.
      Le sujet est:il a dit un truc assez spécial,ok . Maintenant ,de là à partir dans tous les sens me paraît totalement inapproprié.

    • Bonjour,
      Me reste un peu d’humour livré par amazon depuis leur reprise d’activités.
      Je t’en mets de côté?

    • [Je crois que ce que je vais faire est vain, mais aller.]

      Cracher sur quelqu’un, même avec la salive la plus acide qui soit, n’a jamais détruit l’appareil patriarcal, le patriarcat producteur de marchandise.

      La blague de beauf était idiote. Comme le plus souvent.
      Idiot.e.s, le sont tout autant celles et ceux qui réduisent un individu et son œuvre à une action maladroite – parce que public – postée au troisième degré sur son site. La plupart du temps, en ne connaissant que 0,1% ou aller, 6% pour être sympa, de ladite œuvre de l’individu et son discours.

      ps : vos attaques ad hominem, des deux côtés, vraiment… c’est beau hein, tout le monde en prend pour son grade. C’est bien, ça fait relativiser. Personne n’est épargné par la bêtise. Moi non plus d’ailleurs, puisque je viens participer à tout ça.

      ps 2 : il y a quand même une différence entre faire une « attaque » au second degré qui relève de l’absurde (« même Lasgasnerie »), aussi beauf soit-elle, et venir parler de la vie privée des gens, de leur psyché soit disant défaillante, sérieusement, au premier degré, pour les incriminer. C’est la technique argumentaire qu’emploient certains masculinistes en criant à l’hystérie des féministes. Chapeau!

      Le beauf assume sa beauferie. Bon. Si on ne veut pas s’excuser, on peut dire au moins qu’on comprend que ça blesse la principale intéressée, puisqu’elle n’a pas eu l’énergie ce jour là, de le prendre à la rigolade et de passer au dessus. Il y a des jours comme ça, où on arrive pas à répondre à l’humour débile par l’humour débile. Et puis voilà, ça prend des proportions encore plus absurdes que la blague, grâce à vous, la twittosphère.
      Assumez-vous votre mauvaise foi intellectuelle où vous vous ridiculisez tour à tour ?

      • je ne comprends pas pourquoi François tu ne t’es pas excusé au début, tout simplement, comme Charles l’a fait

      • Je crois qu’il y a des gens, des meufs incluses (heurk pour le mot incluses), qui ne voient pas bien l’enjeu derrière toute cette agitation, ce plus ou moins joyeux, pathétique bordel, ces étripages, cette charpie, cette hystérie, ce testosteronisme (sacré syndrome invisibilisé que voila !)… C’est peut-être un peu triste, comme cette bonne vieille société aristocratique (et sa culture du raffinement) qui s’est écroulée en 1789-1792 (enfin avec effet retard il y a même encore aujourd’hui des traces incrustées au tissu), mais oui la question importante pour tout esprit « progressiste », « humaniste » et « bienveillant » est bien je pense: doit-on être prêt à sacrifier un peu de nos élans humoristiques débridés et libérateurs (qui nous libèrent effectivement et nous font tellement de bien) sur l’autel glorieux de la rédemption ? parce que tout simplement ajouter « publiquement » une blague de cul misogyne et pateline aux 500 milliards qui l’ont précédées c’est jouer le jeu de la reproduction du privilège mâle se permettant un propos dénigrant envers les femmes, participant à … à quoi … ? ben oui à entretenir la domination masculine …
        En gros : doit-on se retenir de péter EN PUBLIC en pensant aux « narines délicates » de nos voisins parce que les nôtres bizarrement ne le sont pas et en prenant conscience que si tout le monde se mettait à faire pareil en croyant que c’est anodin … ? oui je sais c’est dégueux désolé

  4. Oui, je comprend la réaction de LB. Sans post qui clarifie sa pensée dans ce même espace, difficile de croire qu’il ne s’agissait que d’une plaisanterie.

    • ah le post de Charles vient d’être supprimé, c’est une bonne chose
      mais celui de François est toujours là, il va être dégagé aussi ?

  5. Dommage pour le commentaire sur Ludivine…! La forme sexiste tue le fond…même si c’est une provocation punkie!

    • Pas trop honte une bande de big trolls… pathétique tout ça

      • Oui, hein.
        Des gens qui osent venir ici déranger les penseurs germanopratins qui passent leur temps à s’autocongratuler, mais quelle engeance… !

        Vous inquiétez pas, on va vous laisser continuer à blablater entre vous du sens de la vie, de littérature et de cinéma pas à la portée des classes populaires (sont un peu cons sur les bords, les gueux).

        Vous n’êtes de toute façons pas capables d’autre chose, et surtout pas d’être dans la rue avec le populo, qui sent un peu fort sous les bras, faut bien le dire.

        Et sinon, condoléances à Bégaudeau, qui doit avoir une dent contre la Fabrique, sans doute Hazan n’a t-il pas voulu le publier.

        Quant à moi, je vais relire Lordon et Chamayou, au moins je ne perdrai plus mon temps.

        • Qu’ici les gens excluent les classes populaires est faux.Quant à FB c est carré ment ridicule .Et un existe aussi ici des gens qui descendent dans la rue,dont le même FB .

    • « Tous les auteurs de La Fabrique lui sont passés dessus, même Lagasnerie. »
      Personnellement, ce « même Lagasnerie » ponctuant la phrase je trouve ça hyper drôle.
      Y’avait déjà les fakes news, FB a inventé les faux espoirs. Faut juste trouver de quel côté ils se trouvent: Ludivine ou Geoffroy ?

      • haha moi aussi le même lasgasnerie m’a fait rire
        et devrait achever de nous convaincre, si tant est qu’on en ait douté un moment, du caractère ironique de tout le post
        mais apparamment non

  6. Pour ceux et celles qui ont un accès à la médiathèque numérique via leur abonnement à leur bibliothèque municipale, il y a Douze mille qui est disponible.

  7. DIS-MOI François,

    Y a-t-il un quelconque moyen de se procurer le texte de ta pièce « Un deux un deux » ? J’ai visionné sur YouTube la lecture que tu faisais d’une partie du texte dans le cadre de Mots en scène, et cela m’a donné envie de découvrir le texte dans son intégralité. Malheureusement je ne sais pas où le trouver, ni même s’il est trouvable ?

    • Et on en parle de ribery??? (Blague blague blague blague blague blague) va falloir faire ça maintenant (blague blague mouhahahha blague)

  8. Quartier Libre – « Le moment covid du néolibéralisme » A. Lancelin reçoit G. Mordillat

    https://www.youtube.com/watch?v=3rf-8M6zxAY

    • Gérard Mordillat ce mec qui a ruiné le beau livre de Michelle Perrot « Mélancolie ouvrière ».
      Pardon mais ça passe pas.
      Une des pires reconstitutions historiques de ces derniers temps, et une adaptation tellement libre que ça n’a rien à voir, une espèce de contresens. Un erreur et n’ayons pas peur des mots, peut être une faute !
      Désolée Annah, c’était pour moi l’occasion de le dire à ça n’a rien à voir avec ton post et l’émission que tu proposes.

  9. RV , as tu vu qu’il y avait (ta) Ludivine invité sur Hors Serie ?
    https://www.hors-serie.net/Dans-le-Texte/2020-05-16/Par-ici-la-sortie–id398

    • Merci infiniment So.
      Deux problèmes se posent néanmoins à moi :
      1 Je ne suis pas abonné, comment voir la vidéo, quelqu’un peut me l’envoyer ?
      C’est une question de vie ou de mort.
      2 Pourquoi ils ont pas invité Ladivine toute seule ?! C’est qui cet Antoine Godin ?! Qu’est-ce qu’il lui veut, bordel ?! Quelqu’un peut me répondre ?!
      C’est une question de vie ou de mort.

      • Je ne peux pas te laisser mourir ce soir alors que je suis en train de les écouter (LUdivine et Romaric).
        Donne moi ton mail et je t’envoie mes codes.

        • LAdivine, car c’est la Greta Garbo des historiennes.
          Concernant Antoine Godin, c’est une private joke que seul notre hôte peut comprendre.
          Quelqu’un s’est déjà dévoué pour la vidéo mais si tu as trouvé ce que ce Romarin a de plus que moi, et quelle est la nature exacte de leur relation, alors c’est par ici : hervurbani@yahoo.com

          • Dans le milieu radical parisien Ludivine est connue pour être jamais la dernière.
            Tous les auteurs de La Fabrique lui sont passés dessus, même Lagasnerie.

          • T’es Riolo et Rothen à toi tout seul. Je sais que les bars sont fermés, c’est une période difficile pour tout le monde, mais là c’est non Charles.

            Au jeu « quel chanteur de La Fabrique te taperais-tu après un concert ? » je réponds direct Chamayou et Lordon. Mais Lordon, y aurait grave des sentiments.

          • Réciproques les sentiments.

          • Oui j’ai un peu honte. Pardon Ludivine, pardon les gays.

          • Salut à tous,
            J’hésitais à m’abonner à hors-série, mais si c’est aussi chaud que vous le dîtes…

          • On m’a confié récemment que le Comité invisible c’était en réalité Quintane. Vous confirmez?

          • J’infirme.
            Le comité invisible c’est en réalité Xavier Dupont de Ligonnès.

          • Il ressemble un peu à Coupat donc pourquoi pas.

          • J’ai toujours pensé que le Comité Invisible était un triumvirat composé de Julien Coupat, Mathieu Burnel et Franck Ribéry.

          • Et sait bien que c’est Franck qui écrit tout. Les deux autres impriment.

            Charles : y a un début de millimètre de sérieux dans l’hypothèse Quintane?
            parce que pour y croire il faut vraiment être totalement aveugle aux faits de style

          • encore des pages wikipedia à consulter …

          • L’hypothèse Quintane paraît en effet un peu curieuse (bien que je sois relativement peu familier de la prose du Comité invisible que je ne connais que par des extraits) je la tiens du milieu Regards/FI.

          • Certains passages de « L’Insurrection qui vient » m’avaient mis la puce à l’oreille, concernant la contribution de Ribéry, notamment ces deux-là :

            « La France est bien la lanterne rouge de la zone occidentale. On a dur, franchement on a dur. »

            et

            « Je me sens énormément très bien avec ces joueurs en raison même de l’éclat hors pair de notre passé national. On dirait que c’est comme si que y avait rien changé hier, il est particulièrement difficile pour la France de reconnaître clairement et d’accepter franchement le fait de la fin de la période « nationale » de l’Histoire et d’en tirer toutes les conséquences, alors arrêtez de vous battez. Maintenant, il faudra faire avec sans Zizou et c’est dur pour un pays qui a créé de toutes pièces l’armature idéologique du nationalisme et qui l’a exporté dans le monde entier, de reconnaître qu’il ne s’agit là désormais que d’une pièce à classer dans les archives historiques. Je pense néanmoins que la routourne va vite tourner et je pense qu’on espère qu’on va gagner et il importe de mettre le moins de pathos possible dans le renversement des autorités. »

          • ne crois surtout pas, RV, que mon éclat de rire vaut caution de ta lamentable pauvrophobie

          • RV tu me fais trop rire, fais attention …

          • Le style post-situ pompeux et sentencieux du comité invisible ressemble bien aux interviews de Coupat.. et pas du tout au style ludico-réaliste et précis de Quintane.

          • voilà, exactement

          • Peut-être que Quintane change de style pour passer inaperçue. Peut-être qu’elle mène une double vie. Peut-être que c’est Batman.

          • @ RV
            Et en lisant L’insurrection qui vient y’en a y z’ont eu peur, y’en a y z’ont rigolé.
            Moi je suis quelqu’un que j’aime beaucoup rigoler que j’aime beaucoup blaguer, surtout avec les z’ amis, surtout maintenant qu’on n’a pas encore perdu.

          • Mme Bantigny serait donc une sorte de Marguerite Gautier, un personnage de fiction, est-ce cela l’idée qu’on se fait des penseuses ? Forcément des courtisanes enfleuries et un peu malade ?

            Entre garçons, on se laisse souvent aller à des privautés tellement exception culturelle française. Internet n’est pas une arrière salle de bistrot. Il h a de l’écho.
            M. Begaudeau devrait supprimer son commentaire dégradant, probablement diffamatoire et, de plus, on se fout de savoir qui couche avec qui, ou pas.
            On a le droit à l’erreur, persévérer, c’est malfaisant.

          • Puisque Ludivine Bantigny nous lit et que je n’ai pu lui envoyer un message privé sur Twitter, je tiens ici à lui présenter mes sincères excuses pour mon commentaire détestable qui sera supprimé et qui ne reflète en rien ce que je pense d’elle.

          • Charles, si Ludivine Bantigny nous lisait, elle aurait bien pris tout ceci pour de l’humour. C’est mon sentiment, mon espoir.

          • @ François Bégaudeau au sujet de Ludivine Bantigny.

            Moi qui suis une modeste fille du peuple, de gauche (oui, c’est pas une tare et ça existe même chez ceux qui ne sont rien), smicarde, éternelle révoltée, gilet jaune, simple lectrice admirative de l’un et de l’autre (et pas dans le secret des dieux parisiens, je ne voudrais pour rien au monde fréquenter ce monde là, si imbu de lui-meme et méprisant, la preuve)j’avoue que j’attendais des arguments.
            Et pas des insultes que je trouve assez minables et décevantes de la part de quelqu’un qu’a priori j’admire.
            Et je ne relève même pas les réponses, qui mettent leur auteurs à leur hauteur : le caniveau.

          • @Zyrma : Elle lit. D’ailleurs sur Twitter elle parle même de déposer plainte:

            “Merci beaucoup Sihame.

            Oui je vais porter plainte pour qu’il arrête de blesser et nuire tout en se croyant l’espérance libertaire incarnée. Il m’a écrit ce matin sans un mot d’excuse, pour dire que c’était du « comique interne », une « potacherie ». Aussi classique que sidérant.”
            https://twitter.com/Ludivine_Bantig/status/1263414238116229120

            De déposer plainte parce que un type sur Internet raconte qu’elle a couché avec plein de types.

            TREMBLE MANU TREMBLE, DES QU’ILS ONT FINI DE SE TIRER LES CHEVEUX ILS VONT VENIR S’OCCUPER DE TOI ET TU VAS VOIR CE QUE TU VAS VOIR.

          • woaw, merci pour l’info mon imbécile, je n’avais pas compris que c’était pour de vrai.
            On attend la réaction de geoffroy de lagasnerie maintenant,
            je retourne écouter étienne klein en attendant.

          • Tout mon soutien à Ludivine.

            Le jour où on commentera le nombre de femmes qui passent sur tel homme connu (oui oui parfois la femme est dessus, pendant le coït ^^) on aura du temps à perdre.

            Vous êtes minable, Bégaudeau.

          • PS : par rapport à la volonté légitime de Ludivine de porter plainte.

            Ce n’est pas du tout du « comique interne », c’est sur un site public, et c’est parfaitement condamnable. On se croirait ici sur le forum 18-25 de jeuxvideo.com et même là bas, parfois, c’est modéré quand ils s’attaquent en ces termes à une personne et qu’elle demande aux modos d’intervenir.

            Tout mon soutien à Ludivine.

            « – Qu’est-ce qui est aussi sexiste qu’un sexiste de droite ?
            – Un sexiste de gauche. »

          • Moi quand je vois un mec crier à la salope parce qu’elle couche avec tout le monde je me dis que le fond du problème c’est pas que la nana a une vie sexuelle mais qu’elle couche avec tout le monde sauf avec lui.

            Ouais c’est misogyne, ouais c’est pas bien mais la petite chose fragile et dominée dans cette histoire c’est François alors foutez le lui la paix, laissez lui une chance d’apprendre à se supporter.

          • si je puis me permettre mon avis sur ma perception des choses, les deux phrases formulées par françois qui font polémiques sont en effet une forme d’humour ( bien qu’elles ne m’aient pas faite rire, mais on ne peut pas être sensible à toutes les formes d’humour ),
            qu’on pourrait nommer en sciences du rire : « humour de comédien » ou « humour par mimétisme »,
            c’est en réponse à RV, qui débutait la partie en humour de comédien, en surjouant l’amour pour ludivine , parce qu’il aime l’histoire et en particulier l’histoire racontée par les gens de gauche, que françois répond en surjouant je ne sais trop quel personnage ( le beauf homophobe et colporteur de ragots de la vie parisienne ? ), bref un personnage qui n’est pas vraiment lui,
            ceci afin de jouer celui qui s’empresse de décevoir l’amour que RV porte à ludivine.
            Lui faisant remarquer peut-être que cette femme ne lui sera pas fidèle, des choses comme ceci, et par ce biais en foutre une couche avec sa haine des homosexuels.
            Et par ce biais renforcer l’amitié qu’il tente d’établir entre RV et lui , toujours dans le cadre d’un jeu de théâtre dont la matière principale serait : l’amitié entre hommes.
            Tout ceci, j’insiste, dans le cadre de l’humour de comédie, qui est celui qu’exerçait par exemple le célèbre dieudonné qui savait très bien jouer les personnages antisémites et ce qui l’a mené dans une histoire sans fin de lutte contre la morale dans la science du rire, et qui, je le crois , l’a rendu un peu fou.

            Bon c’est un résumé hein, on peut aller beaucoup plus loin dans l’analyse des causes et des effets des phrases échangées ici.

          • ce qui me rappelle l’idée la plus lumineuse que j’ai livrée ici, il y a des années, où, à force de
            nous relire sur ce blog, et de m’amuser de nos échanges de phrases : on est bon pour écrire des pièces de théâtre.

          • que ce site ne fonctionne pas pour rien quoi, pour en faire une production artistique à but lucratif.
            On toucherait des droits d’auteurs à ne rien faire d’autre que de s’amuser.

          • oh oui, Quintane, merci les copains.pines: voilà ce que, peut-être, je peux demander/trouver dans la bibli de ma ville de droite (vais enfin pouvoir rendre leur Chris Kraus, qui se regarde si mal l’intérieur)

      • .. Franck Ribéry, meilleur butteur des éliminatoires de son groupe en 2014/ …
        et puis la blessure (la vraie?)
        Un des meneurs grévistes 4 ans plus tôt aussi,

        Je me demande si pour styliser sa langue, glisser des ´ que ´ , un peu comme les ´ ah que ´ hallydaysques des Guignols suffit (même avec quelques hors-jeux d’accords et de conjugaison)

        Ribéry, c’est quand même Zahia.
        Et ça, ça claque sacrément.
        C’est quand ton annive, RV?

        • Merci pour le rire, BS.
          Je suis né le 17 janvier … comme Françoise Hardy.

          • …j’espère que t’as pas le même ascendant.

          • Je sais juste que je suis capricorne mais aucune idée de mon ascendant, j’avoue que je m’en ballec…

          • Donc t’as pas le même.

          • On m’a expliqué comment calculer son ascendant une fois mais c’était il y a longtemps, ou bien j’ai oublié, ou il sentait pas bon.

          • Je ne connais ni ta tête ni le zodiaque mais je trouve que t’as une tête de Sagittaire.
            Le nez surtout.

          • Selon l’astrologie sidérale, Françoise m’apprend, avec le premier café que, pour ces deux signes, nos constellations sont parfaitement associées.
            ​Elle aurait pas un album à vendre des fois?

    • @ Charles
      Plutôt que d’écrire n’importe quoi, t’as qu’à lire ça :
      https://www.contretemps.eu/covid19-jour-apres-bantigny/

      • Merci Lison, je vais lire ça.
        Je n’ai rien contre Sylvie Testud, pardon Ludivine Bantigny, je vais regarder ça mais son entretien (j’en suis au 2/3) sur Hors-série m’a un peu ennuyé. Je ne trouve pas que ce qu’elle dise soit faux ou inintéressant mais cette absence de contradiction dans la conduite de l’entretien, cette radicalité de bon aloi des interviewés me fatigue parfois. Et déprimant vu le contexte.

        • Je suis assez d’accord. Au risque de froisser RV, Ludivine est une géniale historienne, et une théoricienne assez banale (d’ailleurs on aime beaucoup mieux ça que l’inverse).
          Manque de contradiction dans cet entretien, en effet. Même les analyses de Godin, excellentes, auraient du fournir matière à discussion. Et d’abord son idée centrale : ces deux mois auraient prouvé, dit-il, qu’on peut faire autrement. En fait je ne vois pas en quoi.

          • Oui je trouve qu’ils surestiment ce « moment de révélation (pour ceux qui ne le savaient pas) de l’historicité du capitalisme ». J’ai pas non plus l’impression qu’on ait vécu dans un moment de suspens du capitalisme. De la mondialisation peut-être.

          • Révélation il y aurait si, le marché s’arrêtant à 70%, nous aurions vu que ca ne changeait rien. Or ca n’a pas exactement rien changé je crois.

          • Le problème dans cette émission vient de Judith Bernard qui s’écoute parler et passe son temps à rire bêtement* et SURTOUT de Godin qui interrompt sans arrêt Ludivine**, ne la laissant jamais articuler sa pensée.
            Oui, François, c’était risqué : je me sens froissé
            Comme la tôle d’une Volkswagen accidentée.

            * à plein plein plein de moments
            ** à 1h11mn, à 1h11mn, à 1h11mn et aussi à 1h11mn.

          • @François : c’est à dire?

          • Godin a l’air de dire : regardez, la société tient très bien comme ça, comme quoi on n’a pas besoin de toute cette activité productive. Ce qui me parait étrange : le société n’a pas « tenu très bien comme ça », elle s’est suspendue. Oui j’ai très bien tenu sans foot mais les clubs de foot sont bien dans la merde, et ça ne signifie pas que j’aie désormais envie de m’en passer. Cette phase d’anormalité ne me semble pas à même de prouver quoi que ce soit sur l’ordinaire de la société, sur son état régulier.
            Je mesure bien que je suis confus, mais ca tient aussi au fait que quelque chose me parait très biscornu dans son raisonnement (qui, comme rarement chez lui, tient beaucoup du wishful)

        • merci de dire que leur rebellion n’est pas credible, bien literraire mais pas GJ….. je me suis desabonne de Hors serie, le pire pour moi du machisme, des meuf, csp+, qui invitent surtout des mecs blancs, une pauvre rebellion, et qui a peur de baiser visiblement.. leur feminisme est assez cultureduviole et mm quand j’interpelle Judith sur ce point, des femmes ecoutant religieusement des males, et qu’elle demande a C JAcquet son avis, ce qui est honnorable, C Jacquet lui rethorque que c’est macho, et Judith continue, la desabonnement .. c’est ca qui me fait vomir chez les bobo, les csp+, les cretins de Todd, leur propension a eliminer ce qui ne correspond pas a la haute image d’elles.eux qu’ils.elles se font ..Que Ludivine porte plainte est a vomir pour les victimes de violes, de violence, de machisme reel. La Francois dit qu’elle baise, et mm avec un homo, ce qui pourrait vouloir dire qu’elle est tellement desirable, que mm un homo la desire. ET si on parlais de l’invisibilisation par les gay de l’homosexualite feminine, et de la peur des femmes homos d’een parler .. elles disent rien la dessus. .. Et on ne parle jamais des problemes des femmes homos, on entends jamais leur coming out .. etonnant non ? ca c’est macho. et les csp+ sont racistede classe, raciste de couleur, raciste de genre , pire que les GJ et rpolo, perso 12 ans d’in,cest avec un connard de pere, ingenieur de central mais transclasse venant d’une famille de 9 enfdnats avec pere alcoolo et violent et mere qui bosse, mm accouche sur le cote des champs, la pauvrete ne rend pas saint.e.s , ni l’ecole .. visiblement.

  10. Chers frères d’ici bas, je vous écrit de l’au-delà où le wifi est très bon et où donc j’ai le loisir de suivre votre gymnastique intellectuelle. Il m’a semblé opportun de vous introduire à mon oeuvre dont une partie non négligeable s’est employée à déciller mes contemporains au sujet des croyances qui tenaient alors lieu de Loi, car si la science a fait des progrès, la vérité vous est encore hors de portée, et, disons-le tout droit : ça casse un peu les couilles d’avoir autant bossé sans jamais être cité nulle part. Voici deux liens en forme de mise en bouche, je vous laisse aller plus avant si le coeur vous en dit.
    (ps: apprenez le coréen si vous voulez comprendre le titre de l’article – en français – ci dessous)
    http://www.kci.go.kr/kciportal/landing/article.kci?arti_id=ART001321899
    mais là c’est entièrement dans votre langue : https://www.espacefrancais.com/bernard-le-bovier-de-fontenelle/

  11. Les pieds sur terre d’aujourd’hui m’ont fait penser à toi Charles : https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/les-pieds-sur-terre-emission-du-lundi-18-mai-2020

  12. quelqu’un sait où trouver alex ? je ne le retrouve plus je panique, et j’ai notre film scandinave https://www.arte.tv/fr/videos/095076-000-A/happy-sweden/

  13. Une critique du livre de Lordon « vivre sans? » sur lundi matin :
    https://lundi.am/Vivre-sans-Trempette-dans-un-verre-d-eau

    La photo donne envie de se réécouter la BO d’Eddie Vedder. Bonne journée

    • Très intéressant, merci beaucoup.

    • Si le lion de la fable est pris dans une cage avec de bon gros barreaux plutôt que dans un filet, le rat risque bien de s’y casser les dents tout aussi inutilement.

      Et compter surtout sur les promesses de joie de vivre et de chaleur humaine pour rallier les foules peut laisser, pour le coup, tout aussi perplexe.

      Mais l’espoir fait vivre comme on dit.

    • Clarification essentielle, merci Simob.

    • Michel Piccoli. Voilà un acteur que j’aime beaucoup.
      Quand on a évoqué Habemus papam il y a quelques semaines, je me disais que les cinéastes français n’avaient pas assez profité de lui, et que ces rôles les plus marquants ce sont des cinéastes étrangers ou français nés ailleurs qui les lui avaient donnés : Moretti, Ferreri, Iosseliani, Bunuel, Godard, Ruiz, De Oliveira.
      Il faudrait vérifier, c’est peut être un peu rapide.
      Le truc que je crois identifier que j’ai bien aimé en lui, c’est son côté homme, je ne sais pas comment le dire autrement, pas petit garçon, pas éternel ado, pas beau mec (mais beau), pas tonton, pas papi, un truc viril mais pas imposant, séduisant sans vouloir l’être, souvent drôle (et quel rire!), très joueur.
      Peut être que l’acteur dont je le rapprocherai ce serait Cary Grant.
      Et je me souviens d’une émission où Pivot lui demandait son mot préféré , et il avait dit « abricot ». Ca m’avait plu.
      Parlant de lui, et ce n’est pas la première fois que je le constate, je me dis que c’est vraiment difficile de parler d’un acteur de comprendre pourquoi on apprécie son jeu à lui plutôt que celui d’un autre, et surtout de qualifier ce jeu, et ce qui reste ou se construit d’un rôle à l’autre.

      • Et c’est, dans le choix des films qu’il a fait, et la manière dont il les a interprétés , l’anti-Lindon.
        Pas peur d’incarner des salauds, des bizarres, et même des femmes.

        • alors la incarner des femems est le grand truc de TOUT les mec , c’est hyper macho, et toujours des femmes en talon, en mini jupe; maquiller comme des voiture volées; hyper macho, franchement .. en plus le gars hyper riche, sans deconner mort dans sonmanoir, ha oui, les artistes en france gagane plus que les footballeur qui eux se bougent le cul, et se defonsde le coprs , Picolli est mort a 94 ans .. ca va, belle vie , il etait fache avec sa fille ainée, pas cool, mais bon unmec blanc artiuste profiteur de denier public, avec une femme de 30 ans sa cadette, alors les csp++ applaudissent .. j’aimerais savoir combien des mecs lecharais le sexe d’une femme de 30 ans de plus qu’eux ??? de vous voir valoriser des potentat feignasse, et profiteuse de femmes ca me degoute.. lui de gauche ? dans un manoir ?? fils d’artiste .. aussi assiste de papa etat, et des oligarques, ou a t(‘il pris position POUR des prolos ? ou ? et moi il m’a toujours degoute physiquement, je le trouve moche , mm jeune ..

          • eh bien sûr je supposes que tu as vu le film d’Otar Iosselianni « Jardins en automne » où Piccoli incarne…une vieille femme.
            Il avait à peu près 80 ans quand il a joué cela.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.