Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Pas encore membre ? Enregistrez-vous et simplifiez-vous les commentaires !

Cartographie libertaire, on continue

Etienne Chouard raconte lui-même son parcours récent au début de cette conférence : advenu à certaines pensées par des circonstances précises (on ne pense qu’en situation), et devenu accessible aux vues les plus radicales. C’est beau une formation comme ça. Et d’autant plus convaincant qu’elle forme un homme qui n’était pas déterminé à devenir libertaire. A cette pensée il est venu, en lisant, en étudiant, en affutant ses yeux et ses oreilles, sautant d’un point à un autre, une lecture renvoyant à une autre, une cause renvoyant à une cause. « Chercher la cause des causes ». « Chercher la cause qui détermine toutes les autres ».

On n’est pas obligés de penser comme lui. On peut même le trouver un poil maniéré, et lui suggérer que sa mise en doute de tout n’épargne pas non plus le lexique de la résistance qu’il reconduit sans examen. Reste, a minima, l’exposé d’une méthode simple et accessible d’appréhension des choses de ce monde. « Un enfant comprend ça ».

J’indique aussi ce lien dans la continuité de certaines discussions menées entre sitistes.

http://www.youtube.com/watch?v=oN5tdMSXWV8

15 Commentaires

  1. Ben, comme dirait l’autre, on a bien creusé la question des droits de l’homme, d’ailleurs à titre personnel il est clair que la question des droits de l’homme, ça a commencé et ça finira en France #oupas,un peu comme la démocratie en Grèce, question de symbole, question d’enchaînement, question de mise en scène, question de point de vue.
    Le rayonnement de la déclaration universale serial bus de l’hexagone, d’ailleurs c’est pas un héxagone qu’il y a sur les ballons de foot standard?… dès qu’on leur parle des devoirs inhérents aux droits de l’homme, les gens fatiguent d’avance.
    Je regarde inhérent dans le dico, oui oui c’est bien ça, en tout cas moi ça m’ira. L’article 35 par exemple, si on enlève le côté boucherie, je trouve ça intéressant. Le taux d’abstention témoigne bien de ce qui se passe, c’est pour ça qu’on ne le prend pas en compte. Sinon ben ouais, ça ira pas tant que tu donneras carte blanche à des gens pour 4-5 ou 7 ans. Tu crois qu’ils vont changer quelque chose? Pas moi, il me font penser à des dinosaures, ces gens-là, la cartographie générationnelle et relationnelle est éloquente, d’Aubrie à Delor, Pasquatt karskozy, mitran, beregovoie, qui s’est suicidé de deux balles dans le bernard buffet en tout cas c’est pas un monde attrayant. Pour le moment. De toutes façons, comme on dit, si c’est pas l’état, c’est la mafia. De toutes façons, c’est surtout des histoires de valises. T’as vu comment l’autre il a pas été discret avec ses histoires de valises? C’est la même chose. Dans le fond. Dans la forme, c’est quand même moins sympa quand y a la mafia. ou les militaires. je trouve. Après les services se créent qui te la font dans le dos, c’est guère mieux.
    Faudrait pouvoir s’impliquer. Ceux qui veulent. A titre d’exemple et non pas d’imitation, il y a des améliorations sans bain de sang, genre sécéssion de la plèbe, ou plus récent Gandhi, quand même les mecs ils se sont assis pour faire partir les anglais, je veux dire c’était pas mal. En gros. Il me semble.
    Vous en avez fait vous de l’instruction civique ? ça existe toujours?
    Moi déjà à mon époque, ça gonflait les 3/4 des profs,ils esquivaient grave du coup on frôlait les une heures par an… Juste au collège… Après au lycée, y en avait plus on a eu plus de temps pour la prévention sur le sida, le tabac, l’alcool, les drogues… Beau résultat d’ailleurs… Prévention, répression, même combat, ça s’appelle de la coercition, il paraît.
    Loto coercition. Va falloir que je retourne à la ferme ta gueule.
    En tout cas aujourd’hui, il est question de supprimer les cours d’histoire, j’ai encore entendu des gamins dire que wikipedia allait s’occuper de l’exposé, il est temps que je fasse ma mise à jour..
    ça s’arrangera pas en tapant apt-get install europe-nwo-package. Juste mon point de vue. Oceania. Un truc comme ça.
    En tout cas comme cette vidéo de Chouard est intéressante, c’est un bon (r)appel, du coup comme Chouard parle également beaucoup de la dette je laisse ceci http://youtu.be/FhkqN6KTtJI . Sankara. Sur la dette. Il est mort peu après. Bonne journée.

    • une vidéo intéressante… concernant les prochaines élections, je pensais mettre ma voix aux enchères sur ebay, histoire de me faire un peu de blé . Procuration au plus offrant. Pour voir combien on peut scorer… Ma copine juriste me dit que c’est pas possible, même pas sur leboncoin, pas moyen, que ce serait du clientèlisme, quelque chose comme ça… Serions nous condamné-e-s à tous nous impliquer dans la chose publique ?

  2. bonjour,
    merci pour ce lien François Bégaudeau,

    C’est quand on boycottera massivement une élection en exigeant de passer à ce système. C’est quand on sera assez nombreux pour imposer ce rapport de forces. C’est quand on veut.

    .C’est quand on veut ça me fait aussi penser à une réponse possible pour c’est quand le bonheur?

    -la veille du visionnage de cette vidéo, j’avais aussi écouté Marcela dans ceci:

    http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/les_illusions_de_la_famille.1424

    (pas mal d’intervenants avec des conférences remuantes aussi sur ce site)

    .c’est vrai que c’est bizarre l’inertie dans laquelle je m’embourbe: dire, raconter, prétendre et ne pas croire qu’on peut bouger et changer les choses; est-ce la flemme, le confort bourgeois, l’égoïsme? le fait qu’on soit pas encore en plus grand nombre dans le bourbier?
    je sais pas,
    mais ça me déplaît de + en + en tout cas,

    http://www.youtube.com/watch?v=7TMPpg3Pzgg&feature=related

  3. Ce discours interpelle, sollicite, bouscule
    Pour ma part il me fait un grand bien
    Une très belle audace en somme

    • @Fatima: l’idée du tirage au sort est intéressante comme permettant l’accès au pouvoir à un plus grand nombre.
      je m’interroge quand même sur la conséquence des conséquences. autrement dit : ça donnerait quoi l’application de cette idée ? sur le papier, plus de démocratie. dans la pratique, est-ce que ça aboutirait un meilleur service de l’intérêt général ? autrement dit : au pouvoir, même peu de temps, un homme, pauvre ou riche, n’a-t-il pas tendance à servir naturellement ses intérêts et ceux des personnes qui sont dans la même situation que lui ?

      • @Helene: Vous avez sans doute raison Hélène l’homme est imparfait et regardera toujours ses intérêts personnels ce qui fait que la démocratie ne peut être qu’une illusion car elle est surtout voulue à très grande échelle et englobe un nombre incommensurable de gens. Ce que je veux soulever c’est que cette intervention ose des choses. il y a un travail de réflexion de Chouard qui est très intéressant qui démontre une volonté de partager ses pensées et faire prendre une prise de conscience, de raison de manière simple et drôle. Nous nous connaissons tous des révolutions intérieures qui hélas, restent silencieuses.

      • @Helene: Hélène, tu te demandes si les pauvres tirés au sort pour diriger ne glisseraient pas, eux aussi, vers une facilitation des intérêts personnels de leurs pairs (entre parenthèses, ça nous changerait) mais l’argumentation d’Etienne Chouard, que je découvre ici, est qu’en confiant l’écriture de la constitution à des hommes qui ne veulent pas le pouvoir, on s’assurerait d’une vraie démocratie. Les citoyens tirés au sort se verraient confier le pouvoir sur une période courte, jamais deux fois de suite et avec des contrôles. On s’éloignerait d’une constitution programmant l’impuissance du peuple. Je suis peut-être naïve mais j’ai apprécié, moi aussi, la démonstration.

      • S’il est établi qu’un homme au pouvoir sert ses interets personnels, est-ce une raison pour ne pas passer au tirage au sort ? Aujourd’hui nous avons un pouvoir bourgeois avec des hommes qui servent leurs interets, demain nous aurions un pouvoir transcclasse avec des hommes qui servent leurs interets, on aura donc gagné en équité sociale.
        Mais je m’arrête sur cette histoire de servir ses interets personnels, qui est comme un postulat jamais vraiment interrogé, et donc presque un cliché.
        1 qu’appelle-t-on servir ses interets personnels ? Piquer dans la caisse? Et sinon? Ben sinon pas grand chose. Sur 90% des décisions à prendre l’interet personnel n’est pas en jeu. Est-ce qu’on a personnellement interet à conserver le nucléaire ou à le supprimer? Est-ce qu’on a personnellement interet à aménager le temps scolaire? etc.
        2 au vrai, un gouvernant a d’abord pour ambition d’etre réélu. Mais donc, en démocratie, il doit, pour ça, plaire aux électeurs. Donc il n’agira pas « pour son interet personnel » (si ce n’est celui d’etre réélu) mais en essayant de satisfaire son électorat. C’est alors qu’on en viendra aux interets de classe. Le pouvoir de droite a plutot tendance à gouverner en fonction des interêts des dominants (avec l’appoint du populisme : aller chercher dans les classes populaires des idées compatibles avec la pensée réac : racisme, ressentiment social contre les assistés, etc), la gauche plutot en faveur des dominés. Ce qui prime c’est la défense des intérêts de classe.
        3 donc si ce sont des bourgeois au pouvoir, ils vont, spontanément, par culture, et par affinités, défendre les interets de la bourgeoisie. Ce à quoi nous assistons, comme dit Chouard, depuis deux -cents ans, puisque ce sont toujours des bourgeois au pouvoir. Parfois ce sont des bourgeois de gauche et ça ne change à peu près rien de ce point de vue. On voit en ce moment quelle limite intellectuelle et sociale ça leur donne pour penser la crise : ils ne peuvent tout simplement pas la penser hors du cadre bon-bourgeois qui est le leur depuis toujours ; là-dessus il n’y a strictement rien à attendre de Hollande-Ayrault-Peillon-Touraine-MOntebourg. Qui s’apprtent à signer le traité, etc. Nous avons ici la démonstration parfaite du fait que le clivage droite-gauche est secondaire par rapport au clivage de classe.
        4 nous en revenons donc à la condition sine qua non pour casser cette fatalité de bourgeoisie gouvernant pour la bourgeoisie et dans le cadre de pensée de la bourgeoisie (propriété, mérite, etc) : l’accès au pouvoir de gens issus des classes majoritaires, issus de ces 90 % de la population qui gagne moins de 2000 euros. ET pour ça, il n’y a que le tirage au sort.
        (et la non reconductibilité, comme le rappelle Fatima, ce qui permet déjà de résoudre en partie le point 2)

        • @François Bégaudeau: il n’y aurait pas le risque que les pauvres tirés au sort se fassent acheter par les lobbys industriels ?

          • mais qui a dit que cette voie était « sans risques »? qui a dit qu’elle était parfaite?
            la question, la seule, c’est : pensez-vous que le fat que le pouvoir soit exercé en permanence par des gens issus de la bourgeoisie est un déni de démocratie ? Si oui, nous vous proposons une façon très simple de rectifier le tir
            personne n’a prétendu que d’un coup la société s’en trouverait parfaite, harmonieuse, avec des poubelles en chocolat et de la pluie au gout de kronembourg

          • @Helene: c’est quand le tirage au sort ?

          • C’est quand on boycottera massivement une élection en exigeant de passer à ce système. C’est quand on sera assez nombreux pour imposer ce rapport de forces. C’est quand on veut.

          • \m/

Laisser un commentaire