Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Pas encore membre ? Enregistrez-vous et simplifiez-vous les commentaires !

Un piéton, première partie

En novembre 2010, Thibault Odiette est venu me parler à la fin d’une intervention sur un Rohmer dans un cinéma de Saint-Nazaire. Il voulait faire un docu sur un écrivain, qu’il proposerait à qui veut. Il s’agirait de me filmer dans les différentes situations créées par le statut : émission de télé, de radio, débat public, rencontre en librairie, dédicace, première de théâtre, etc. Mégalomane de niveau mondial, j’ai accepté, à condition qu’on ne voie jamais mon fils et mon labrador. Après six mois de tournage et un montage pointilleux, ça donne Un piéton, dont Thibault nous offre gentiment la première partie (la seconde arrive bientôt). On fera sans doute, le voyant, une overdose de ma gueule, mais il est toujours possible de changer de chaine.

Pour mieux connaître le travail de Thibault, rendez-vous sur son site : 1 film 1 auteur

 

25 Commentaires

  1. revisionné ce matin cette vidéo
    pour le plaisir
    mais aussi pour vérifier un truc:
    à 50 sec.c bien en arrière arrière plan une mairie parisienne que je connais bien juste avant de vous voir sur la place de l’Opéra parfois appelée place de la Bastille par tous les Jean Luc notamment

    alors j’ai eu envie de poster ça

    http://www.youtube.com/watch?v=18jjp223m8Q

    sauf que là ce serait plutôt la statue de Léon Blum

    -ici on a l’exemple d’un tiers choisi qui dénature sacrément le contenu du message d’origine

    • Si j’avais le gout des expressions outrées je dirais que cette vidéo a changé ma vie, en 87.

    • Toujours le cerveau en perpétuelle ébullition… ça me fait plaisir, depuis le temps que j’écoute les paroles des Zabriskie Point, de pouvoir trouver un endroit comme ce blog (dense et bien foutu) , où j’y trouve une réelle continuité… Comme une suite inespérée de Paul… Alors merci.

  2. C’est super – la suite as soon as possible please

  3. J’AIME BIEN TES BASKETS

  4. Aaaah je comprends mieux pourquoi il y avait une caméra au salon du livre…

  5. Après avoir visionné la vidéo, je me suis demandée :

    1) est-ce-que je change de chaîne, après environ trois mois passés sur celle-là ; ou

    2) est-ce-que j’écris vraiment ce que j’en pense, au risque de poster des commentaires / questions (trop) sérieux pour ce genre de vidéo, qui se veut humoristique, puisque l’on est sur le site de François Bégaudeau.

    3 minutes plus, tard, j’optais pour la 2ème solution (va savoir pourquoi).

    Donc, dis-moi François :

    Dans la vidéo, tu évoques l’angoisse du temps qui passe, angoisse que tu ressens depuis ton enfance. C’est un peu étrange, parce que presque tout le monde s’accorde à dire que, plus on vieillit, et plus le temps passe vite, donc plus on est angoissé. Les enfants ont souvent l’impression, par exemple, que les vacances sont interminables. Face à cette angoisse du temps qui passe, ta devise serait-elle donc : « Voir et faire un maximum de choses en un minimum de temps », devise qui n’aurait rien d’exceptionnel dans la société actuelle, et qui ne serait pas propre à la vie d’écrivain, je pense.

    Tu dis également que la littérature incite à (se) poser des questions, à mettre en lumière le fait que le monde n’est pas clair, explicable. Cela ne favorise-t-il pas les angoisses ?

    Depuis 1988, donc depuis tes 17 ans, rien n’a changé : est-ce une sorte de thérapie contre les angoisses de rester en quelque sorte adolescent dans sa tête ?

    J’ai été étonnée que tu dises que, en 4ème et 3ème, tu lisais très peu, pour deux raisons :

    1) dans tes livres et surtout tes essais (« Antimanuel de littérature », « Tu seras écrivain mon fils »), tu sembles avoir une grande culture littéraire ; et

    2) les profs rabâchent aux élèves qu’il faut beaucoup lire pour être bons en rédaction, que la lecture développe l’imagination, que « photographier » des mots permet d’être meilleur en orthographe, … Alors, comme tu dis avoir été premier de la classe du CP à la terminale, bizarre, bizarre …

    Concernant tes lectures d’auteurs classiques du XVIIè siècle, il ne me semble pas que tu cites Molière, auteur de comédies. Au vu de ton potentiel humour, et de l’humour dont tu saupoudres tes livres, on aurait pu penser que tu aurais préféré lire les pièces de Molière, plutôt que celles de Racine, auteur de tragédies.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, quand tu dis que la littérature est une invitation à réfléchir. Outre le fait que lire permet de s’évader du quotidien, c’est effectivement son grand intérêt.

    Tu dis avoir écrit, au cours de ton adolescence, des nouvelles en passé composé : une publication d’un recueil regroupant ces nouvelles est-elle prévue ? Sans qu’aucune retouche n’y soit apportée, bien entendu, afin d’en préserver l’authenticité.

    A un moment, tu évoques ton côté « indiscret » dans le métro, qui consiste à écouter les conversations des autres voyageurs. Cela m’a un peu rassurée, et j’ai appris que je n’étais pas la seule dans ce cas-là : j’ai également une fâcheuse tendance, dans les transports, à suivre les discussions des autres personnes, en examinant, le plus discrètement que je peux, les expressions des visages. Pour moi, les conversations reflètent des fragments de vie. Et l’on peut soit se dire :

    – « c’est comme moi » ; ou, au contraire

    – « eh ben, je préfère ma situation. Que les gens ont parfois des vies compliquées ! »

    Finalement, passé le côté littéraire, François Bégaudeau serait-il un piéton comme tout le monde (ta dernière phrase « On s’en fout », à la fin de la vidéo, le laisserait supposer) ?

    Pour en venir à un aspect plus « léger » de la vidéo, moins cérébral, j’ai beaucoup aimé la longue séquence de filmage des balayeurs dans la rue. Je trouve qu’elle souligne un peu la différence entre la vie concrète de personnes exerçant un métier purement manuel, et le côté intellectuel des hautes sphères de la littérature.

  6. Très sympas, on apprend deux trois petites choses en plus sur toi, très intéressant.

    Claire t’en fais pas, c’est une question de matos, et visiblement le gars a de la bouteille =)

    Bien à vous

  7. bon benh 26′:22 » d’existence plaisantes, je crois que je vais les rentabiliser + un petit tour sur le site de T.Odiette et 6-7′ avec Claire Martinez pas déplaisantes non plus…merci.

    Dans cette 1ère partie de Un piéton dès le 1er visionnage, m’a plus le cadrage notamment: F.B.assis sur quelques marches menant vers un autre espace aux côtés d’Albert E.de Sigmund F.et de Marcel Rufo, une autre de mes idoles, ça met en confiance. Et puis on en apprend encore un peu plus,

    -Est-il possible d’avoir la réponse à la devinette sur le TShirt: B…..S?(j’ai pas noté en combien de lettres)
    Moi je propose Bretons, Beruriers, Bidochons, Branchés ou Bathyscaphandriers: j’ai gagné?

    + Encouragements vers tous et toutes pour faire au mieux avec le temps constituant les 2 jours dits de week-end.

    • Bourguignons
      C’est une correspondante bourguignonne à qui j’avais dit que le message de La blessure la vraie, c’était que les Bourguignons sont tous des cons
      Comme elle a de l’humour (bourguignon), elle a surenchéri
      Bonne méthode pour surmonter une bash : surbasher

      • @François Bégaudeau:

        alors si je comprends bien la « bourguignonne » dont vous parlez est vraiment très conne ???? alors pourquoi correspondez vous avec elle ?

        • qu’est-ce qui vous fait dire qu’elle est « vraiment conne », je ne comprends pas

          • @François Bégaudeau:

            vue que votre « blague », disait « les Bourguignons sont tous des cons » et que vous lui affublé le qualificatif de « bourguignon » pour son Humour, on peut donc par déduction, se dire que vous la prenez pour une C…. ?

          • raisonnement expéditif
            dans cette histoire tout est blague, je pense qu’on s’égarerait à y prêter un quelconque sens

          • @François Bégaudeau:
            Waouh ! Quelle « assiduité » Mr B. à répondre pour un sujet aussi « quelconque »…..l’Humour Bourguignon, vous aurait-il contaminé….ou bien nous dirons que vous avez l’art de « Surbasher » !….

          • je crois que je ne comprends pas bien

          • @François Bégaudeau:

            alors arrêtons de « s’égarer », c’est certainement qu’il n’y a rien à « comprendre »…et on risquerait de faire des « contresens »….

  8. Changer de chaine, ça va pas non?

  9. @Claire Koç: « haine » sympathique -dissipons tout malentendu.

  10. Magnifique !
    PS : Thibault Odiette : je te hais…
    Signé : la caméra-girl anonyme.

Laisser un commentaire