Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Pas encore membre ? Enregistrez-vous et simplifiez-vous les commentaires !

TOP 30, la playlist de Bégaudeau

Parce que ça lui plaît

Toute la presse en parle !
« Honnêtement avant que je l’ ai vue sa playlist,  je l’ aurais pas cru » (Philippe Manoeuvre dans Marianne),
« il a toujours été un franc-tireur sournois » (Dominique Cassagrande dans Rock’n Folk)
Participez !

Découvrez la playlist de François ci-dessous. Si vous pensez avoir cerné ses goûts au point de les influencer alors proposez-lui un titre capable de détrôner un des siens. Cela peut même être un titre composé par vous, votre groupe, votre soeur. François écoutera et décidera.

Comment faire ?

Rien de plus simple : postez un commentaire contenant un lien  vers votre proposition à la suite de cet article.

 

 La playlist directement sur Youtube en cliquant ici

LA PLAYLIST (MàJ au 08/03/13)

(classement chronologique)

En vert les entrées, en orange les entrées les plus récentes

En Bleu les titres stables

En rouge au bas de la playlist les sorties

__________________________________________________________________________

Rolling Stones – Sympathy for the devil (Suggestion de Gladys avec G comme…)

Getting Better – The Beatles

Sly & The Family Stone – Underdog

Aretha Franklin – Respect

The Jackson 5 – I Want You Back

New York Dolls – Personality Crisis

Bruce Springsteen – it’s hard to be a saint in the city (suggestion de Joe Sweat)

The Stooges – Search And Destroy

Dr Feelgood – She Does It Right

Ramones – Beat on the Brat

The Clash – What’s my name

The Damned – Fan Club

Dogs – Teenage Fever

Pretenders – middle of the road (suggestion de Juliette revisitée par François)

Pixies – Debaser

Kriss Kross – Jump (suggestion de Izabelle)

Supergrass – Caught By The Fuzz

Nofx – Philthy Phil Philanthropis

Green Day – The Grouch (suggestion de Hakima)

Les Wampas – Twist a chicoutimi

Lauryn Hill – Doo Wop (suggestion de Bulle)

Jay-Z – I Just Wanna Love U (Give It 2 Me)

At The Drive In – One Armed Scissor (suggestion de Andynosaure)

Mando Diao – The Band

Kings Of Leon – King Of The Rodeo

The Fratellis – Henrietta (suggestion de Jeannie)

Munchausen by Proxy – Yes Man (suggestion de Zut, je n’ai pas de pseudo)

Eddy Current Suppression Ring – Which way to go (découvert grâce à Fe)

Azealia Banks – 212

The Monsters – Blow (suggestion de anna fabete)

ILS SONT SORTIS

The Rolling Stones – The Last Time

Jimi Hendrix – Purple Haze

The Stooges – 1969

Sex Pistols – God Save The Queen

Queen – Death on Two Legs

Stiff Little Fingers – Gotta Getaway

O.T.H. – Parce que ça nous plaît

Green Day – Stuck With Me

Arctic Monkeys – Bet You Look Good On The Dancefloor

The Breeders – Cannonball

The Strokes – Barely Legal (Demo)

The Rolling Stones – Have you seen your mother baby…

Nancy Sinatra – These Boots Are Made for Walkin’ 

Cypress Hill – Insane in the brain

The Undertones – Teenage Kicks

The Saints – Lost and found

Bunny Holiday & Pop Levi – Teach Me How To Bunny

Orelsan – Soirée Ratée

Fatboy Slim – Talking bout my baby

 

 

7 878 Commentaires

  1. J’ai ce morceau en tête depuis deux semaines : https://youtu.be/BDHidMlViMc

    • @Jérémy: ah bah c’est malin ça m’excite total en moins de deux notes qu’il n’en faut pour l’entendre,
      alors que j’étais là tranquilou avachie dans le canap à me dire boooooonnnn alleeeez je vais me pieuter

      • @anne-laure: c’est fait pour te réveiller, mon enfant. Et tu ne dormiras plus.

        • @Jérémy: ben surtout que là je me retrouve en deep purple du coup,
          ça craiiiiiinnnnt putain,
          je sens que ça va finir en led zeppelin tout ça,
          et je vais dormir en rêves érotiques comme il se doit.
          Bon cela dit je me disais qu’il fallait que tu te trouves autre chose pour les deux semaines à venir, maintenant que tu nous as largué ton morceau.

  2. pour les fans de Renaud
    video hier à l’isle sur la sorgue (66 ans)
    https://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud/bar-tabac/forum/phpBB3/viewtopic.php?f=6&t=28083

    • @Jérémy: on dirait la BO d’un Dolan.

      • @Charles: en effet, oui. Est-il sur les starting-blocks pour la reformation d’Abba ?

        • Par rapport à tous les gouts exprimés dans cette page, Abba c’est Schubert.
          Comme c’est énervant tout ça.
          Je signale aussi que l’entretien avec GVS est nul, en tout cas très en-deça de ce qu’on pourrait faire dire à ce cinéaste, quand il est à son meilleur. Ce que Edouard et Lalanne ne cessent de lui dire, c’est : tu filmes les exclus, hein Gus? Comme si « filmer les exclus » pouvait en quelque manière rendre compte du génie de la trilogie, par exemple.

          • La sincérité de Louis sur ses goûts musicaux de chiottes-c’est finalement ce que je sauverais dans tout ça,

            même si on voit bien que dans sa petite économie personnelle il a calculé que cette affirmation populaire pittoresque était un capital à préserver.

          • exactement
            ca serait pas mal d’avouer des gouts honteux, mais ça sent tellement la pose
            ou bien ça sent l’indigence du gout musical, et c’est pire
            vraiment rien entre Loana et Brahms?
            ah si, Lana del rey et Birkin – et là d’un coup le grand penseur social s’éteint, incapable de voir que ces gouts là sont éminemment bourgeois, éminemment inrocks
            je note aussi : zéro rock (musique d’hétéro-beauf)

          • @François: Bien d’accord sur l’entretien GVS.

          • mais je lirais le livre moi aussi.

          • @François Bégaudeau: aveuglement total, cécité à la forme artistique. On avait déjà évoqué ce que GDL et Louis pourraient dire d’un Rohmer. A ce train-là, sur la seule foi de ses personnages mondains, l’oeuvre de Proust mérite donc le mépris. Et le livre d’un gars qui, loin du tumulte post 7 janvier, raconte une expérience intime, sans autre sujet que lui-même, semblera le comble de l’égotisme petit-bourgeois.

          • Je note chez ce Louis une pathologique tendance à l’hyperbole. Le récit d’un faits divers, il l’appelle « Histoire de la violence ». Ecrire lui donne « honte ». Et maintenant son livre « Qui a tué mon père? » tue un père encore vivant -oui j’ai compris la métaphore, mais je note qu’elle est de type hyperbolique.
            Goeffroy aussi s’emporte. Geoffroy souvent fait le monde plus violent qu’il n’est -et c’est moi qui dis ça. Geoffroy laisse dire « extermination ».

          • d’ou leur vient ce gout de la violence?
            d’ou leur vient ce gout de l’humiliation?

          • Dans un vieil entretien, paru à la sortie d’Eddy Bellegueule, Louis avait avoué qu’il se foutait du style, en avait profité pour rejeter la notion d’écriture blanche, lorsqu’il s’agit de parler des bouquins d’Annie Ernaux, tout en lui reconnaissant pour le coup une puissance d’écriture, une dimension révolutionnaire, sans vraiment dire à quoi elle tient, sans citer des exemples précis d’énoncés.

            Parce qu’en l’occurrence, travaillant le coeur de la question, il aurait été obligé d’inclure des auteurs qui ne se sentent pas assujettis par ces injonctions sociétales, qui n’en font pas un préalable à leur travail. Je pense aussi que pour lui, il est insupportable que le « je » qui s’exprime ne réfère pas immédiatement à une identité sociale, qu’il ne soit pas immédiatement signifiant de ce point de vue.

          • Parce que dans un certain nombre d’interviews, Louis assigne une responsabilité à la littérature, qu’il exhorte même à être le porte-parole d’un « sens commun » -sic-. Comment ne pas imaginer que tout le reste en découle ? La fonction de l’écrivain, parce qu’il a bel et bien une fonction, la partition stupide entre des livres inutiles et des livres inutiles, et finalement la grande entreprise de moralisation, défendue par maman Ernaux, quand elle se dresse contre Millet, par exemple. Et au bout l’idée qu’il existe des intellectuels qui doivent dire la violence du monde. Je pense qu’Eribon, GDL, Louis ne se sont pas fondamentalement défaits de ces axiomes.

          • Fondamentalement pas.

          • @François Bégaudeau: s’ils s’interrogeaient sur les origines de ce goût, ils écriraient un « Deux singes ». Je pense qu’ils sont tous les deux très loin de le faire. Pour l’instant. En tout cas, ce n’est pas en marchant sur les traces du « Retour à Reims » qu’ils y parviendront.

    • On a déja feuilleté ce numéro dirigé par lui
      On l’on découvre un album photo de lui et Geoffroy et Didier, 4 pages sur le dernier livre de Didier, 6 pages avec Geoffroy interrogeant Assa Traoré. On l’on découvre 10 pages sur la minorité asiatique, 4 sur une photographe militante noire, 6 sur des demandeurs d’asile LGBT, 8 pour un long entretien avec GVS, une sur les cheminots.

      • Où l’on découvre.

        • @François Bégaudeau: j’en ai lu les 3/4 et l’ai trouvé chiant ce numéro, impression d’un propos très répétitif et déjà entendu puisque que chacun fait tour à tour la promo de ce que raconte l’autre quand il intervient quelque part.

          L’interview d’Assa Traore renvoie par ailleurs de façon assez frappante à vos échanges avec Mersou.

          • J’ai lu.
            Je trouve assez dingue le manque de rigueur de cet échange, puisque c’en est un. Il y a des choses très justes, mais qui à chaque fois sont gâchées par un saut dans l’excès. Comme si la violence sociale-raciale n’était pas suffisante comme ça, il faut absolument parler d »extermination » des populations noires et arabes en France. Et Geoffroy et Edouard laissent dire, sans doute animés par une sorte de discrimination positive appliquée à l’intellect : ce que je ne laisserais pas passer dans la bouche d’un intellectuel, je le pardonne à Assa. A moins qu’ils pensent aussi que le terme extermination s’impose, et c’est pire.

          • la question que je me pose depuis quelques temps déjà, c’est est-ce que geoffroy et ses amis empuissantisent Assa et sa pensée propre ou lui aspirent la moelle et lui pourrissent objectivement la vie (tous ses frères emprisonnés).

            Je le dis pas comme une réponse, c’est vraiment une question que je me pose.

      • @François Bégaudeau: belle immanence de la description. J’ai vu l’album photo et ça m’a énervé. Tout comme son éditorial, lu quelque part sur le net. Qui se disqualifie tout seul. Il faut quand même oser les dernières lignes.

        « Je crois que l’intention de ce numéro est claire : mon rêve serait qu’en le lisant, la lectrice et le lecteur aient envie de hurler et de mettre du désordre dans la France autoritaire de Macron. Il est temps. Allumons le feu ! »

        Je ne peux pas croire que Louis soit aussi naïf au point de croire en la simple performativité de l’appel. Y croit-il vraiment ?

        Mais je lirai quand même son bouquin.

        • Bon, bref, beaucoup de croyances dans ma phrase.

        • Cela dit, j’ai un peur, quand j’apprends qu’y figurent des énoncés comme  : « Jacques Chirac et Xavier Bertrand te détruisaient les intestins », « Nicolas Sarkozy te faisait comprendre que tu étais en trop dans le monde, un voleur, un surnuméraire, une bouche inutile », « Nicolas Sarkozy et Martin Hirsh te broyaient le dos », « Hollande, Valls et El Khomri t’ont asphyxié », « Emmanuel Macron t’enlève la nourriture de la bouche ».

          On verra le reste.

        • Ailleurs il nous refait le coup de la honte d’écrire alors que des migrants meurent.

          • @François Bégaudeau: On est sûr que ce n’est pas un troll en fait ce mec?

          • Edouard Louis?
            je ris

  3. un peu de reggae pour se réchauffer

    Naâman – I’m Alright
    https://www.youtube.com/watch?v=UusbembOcIc

    Naâman – Simplicity
    https://www.youtube.com/watch?v=-vTBV8l2voQ

Laisser un commentaire