Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Pas encore membre ? Enregistrez-vous et simplifiez-vous les commentaires !

Vacances d’été 2011

Entretien réalisé pour GRAZIA

Quel est votre programme estival ?

Je passe sur les travaux réguliers qui ne souffrent pas de vacances, genre finir le livre en cours, ou faire avancer tel autre chantier du même ordre. L’idée principale serait d’essayer de voir les amis négligés, et de se ménager une semaine ou deux sans rien foutre, par exemple au bord de la mer. L’année dernière je n’ai pas réussi à ne pas toucher à l’ordinateur pendant ces jours balisés. Je me relance le défi cette année. Je livrerai un bilan public en septembre, avec flagellation si échec.

tour de france 2009 licence creative commons by JPC24Quel est le livre que vous emmèneriez absolument à la plage ? Pourquoi ?

Au JDD, qui me demandait la même chose la semaine dernière, j’ai répondu Le Misanthrope, texte génial. Mais il faut bien avouer que je ne lis pas sur la plage. C’est même un des rares lieux où j’arrive à désactiver le cerveau. Pour répondre un minimum à la question, je vais essayer de me procurer et lire les quelques romans de la rentrée qui m’intéressent. Ceux de Céline Minard ou Stéphane Audeguy, par exemple.

Quel disque écouteriez-vous sur la route des vacances ? (préciser avion, voiture ou train ?)

Je crois que je suis bien parti pour que l’album du groupe Hum ! m’accompagne tout l’été. Disque pas encore commercialisé, c’est le guitariste, croisé jadis dans le réseau punk-rock, qui me l’a envoyé. (http://www.myspace.com/humcaen)
Donc en train, en voiture, à bicyclette avec Paulette, peu importe.

Un festival ou une expo que vous ne voudriez surtout pas manquer cet été ?

Comme chaque année je me dis que je passerais bien une semaine à Avignon, à bouffer du théâtre. Là encore je ne peux rien promettre.

Le(s) film(s) à voir l’été lorsque l’on est coincé chez soi quand tout le monde est en vacances ?

A titre compensatoire, je dirais Du coté d’Orouet, le plus beau film de bord de mer du monde. A titre paradoxal, Essential killing, le plus beau film enneigé du monde. Et l’intégrale Lelouch, comme chaque été.

Un artiste ou un people vivant ou mort ou imaginaire avec lequel vous aimeriez partir ?

Comme Jean-François Copé a toujours refusé de m’emmener avec lui, je pourrais me rabattre sur Nadine Morano. Elle a les intonations de ma mère, ça me la rend sympathique. Sinon le rêve fou serait de faire un stage planche à voile avec Montaigne. Il doit exceller en la matière, Michel.

Une destination de vacances de rêve que vous aurait inspirée une expérience culturelle (un livre, un disque, un livre…) ?

Il y a eu le film de Jia Zhang-ke sur Shangaï l’an dernier, et bon à coté de réelles qualités, je pense que c’est un film raté. Un film qui rate un peu la ville. Donc je passerais bien deux semaines là-bas pour me faire une idée. Quitte à rater la ville aussi. De toute façon une ville c’est ce qu’on ne cesse de rater. Une ville ça n’existe pas. Des gens disent : j’aime beaucoup Limoges. Mais ça veut dire quoi Limoges ?

Un accessoire de mode que vous ne devez pas oublier de mettre dans votre valise ?

Je viens de jeter le portable Sagem que j’avais depuis 2004, ce qui donne une idée de ma célérité en matière de mode. Si j’arrive à arborer le Samsung pris en échange, c’est pour moi déjà un grand saut dans la hype.

L’objet à ne surtout pas emporter en vacances ?

Une lampe allogène. Autant l’usage qu’on peut en faire sur une plage semble évident, autant on se lasse vite, et du coup l’objet n’est plus qu’encombrant. Je parle d’expérience.

2 Commentaires

  1. Rozier, évidemment…

  2. Ah Orouet c’est là que j’ai passé mes vacances. Excellent !

Laisser un commentaire