Begaudeau.info, le site officiel de François Bégaudeau

Pas encore membre ? Enregistrez-vous et simplifiez-vous les commentaires !

L’invention du jeu

Récit Jeunesse illustré par Pascal Lemaitre, 2009, Hélium

 

couverture l'invention du jeu

Quatrième de couverture

«Conseillé de la voix par Gilles, Jean-Luc se recula de quelques mètres pour viser entre le tronc et le piquet. Au troisième essai, le ballon frôla le piquet du bon côté. Jean-Luc s applaudit des quatre pattes. Il courut ramener le ballon au même endroit, visa, tira victorieusement, miaula le refrain de l’hymne des félins, recommença, recommença, recommença. (…) Parfois une créature jalouse la joie d’une autre. Parfois elle s’en réjouit comme si elle était l’autre. »
Gilles l’escargot se retrouve face à un objet rond qu’il ne connaît pas et qui, bizarrement, sent la vache ; puis il se lie d’amitié avec Jean-Luc le chat. Ensemble, ils découvrent le ballon et ses infinies possibilités de jeu. Lorsque Steffie, la mouche hyper active, se propose pour leur renvoyer le ballon, les voici sur le point de former une équipe. Pourtant, le frêle insecte plein de bonne volonté ne peut pas vraiment faire l’affaire. Comment trouver d’autres coéquipiers ?…

Une fable littéraire au style à la fois exigeant et accessible, à la fantaisie sans limite, développée en 7 chapitres, chacun se concluant par une morale-haïku. À travers l’invention du football, François Bégaudeau traite de l’amitié, de l’esprit d équipe, et même de l’amour.

Dans la presse

Un conte de haute fantaisie, aussi joyeux que vif, où tout est prétexte à jouer. Avec les images, les codes, les noms, les ressorts d’une histoire. Et surtout les mots…
On apprécie la légèreté, brillamment servie par les illustrations de Pascal Lemaître, on aime l’humour, l’espièglerie. Et le côté solaire de cette fable finalement plus sérieuse qu’elle n’y paraît. Télérama

>> L’acheter maintenant sur Fnac.com <<

18 Commentaires

  1. bonne fête mon Gilou :- D

  2. je te sais en promo-des 2 singes mais la lecture de l’invention du jeu auprès d’un public d’enfants de maternelle et primaire t’intéresserait-il?

    • @françoisbegaudeau: il m’est malheureusement impossible de te contacter via le contact-mail du site pour te préciser cette demande, le cadre etc.
      ça bloque avec mention « adresse invalide » quand je précise mon mail pour une éventuelle réponse, bref,
      techniquement ça bloque et je sais pas pourquoi,
      et ça m’énerve,

      • ça me semble parfaitement fonctionner, je viens de faire un test…
        Tu as bien complété le captcha ? c’est une addition dont il faut donner le résultat, en haut à droite du formulaire.

        • @Webmaster:
          oui, master of the wild web world, j’ai bien complété les deux petites additions du captcha (ien a une c’était 13 + 7 et l’autre je sais plus mais ça restait dans mes cordes)
          je ré-essaierai à l’occas’, l’invention du jeu, ça n’est peut-être pas trop l’actualité ou la pulsation du moment de françois ,
          bonne soirée,

          • je parle de

            deux petites additions captcha

            parce que j’ai fait deux essais,
            infructueux,
            pour être claire et précise,

            merci d’avoir fait la vérif,

        • @Webmaster: bonjour,
          je viens de ré-essayer de contacter françois via le contact-mail du site et lorsque je clique pour envoyer mon message, est notifié adresse invalide, je ne pige pas,
          mais tant pis,
          pas passer trop de moi sur ce bloquage,
          désolée que ça ne marche pas,

  3. alors si techniquement c possible allons-y!
    je t’écoute

  4. mise en muse pour l’entrée de la gazelle à Jean Luc

    http://www.dailymotion.com/video/xn3n7_bobby-hebb-sunny_music

    • ça j’y ai pensé tout de suite pour la playlist, sans donner suite
      ça peut se rediscuter

      • alors si techniquement c possible allons-y!
        je t’écoute

      • « Paulooo! JEAN! Ia encore un cadeau là pour vous !/ Paul! Poses tes Bakugan 2 s’condes et vient ouvrir le cadeau de Tata avec ton frère, viens!/ Jean, attends ton frère pour l’ouvrir,
        -non mais c bon laisses, il l’ouvriront tout à l’heure
        -Tataaaa, c quoi ?
        -Il est tout p’tit en tout cas
        -oh c un livre
        -oui mais regardes, je suis allée voir le Monsieur qui l’a écrit, l’écrivain et il a mis un petit mot pour vous : « Pour Paul et Jean, amusez-vous bien, François »
        -ouais, il écrit pas bien et en plus là i s’était trompé, il a barré
        -Dîtes merci à Tata les garçons
        -Merci Tata
        -MERCIII »
        C’est 1 bonne heure après ces échanges que j’ai ré-ouvert L’invention du jeu avec le plus jeune (3 ans je crois à ce Noël là) à qui j’ai proposé de lui lire l’histoire que le Monsieur qui l’a écrit a mis un petit mot.. 
        j’ai souvenir que le plus grand, 5 ans, comme c grand 5 ans, est venu s’asseoir un temps sur l’accoudoir du canap. en nous surplombant son frère et moi d’un air blasé non assuré, sa jambe gauche pendante en balancier négligé, pour repartir quelques secondes après redémarrer une battle sans son frangin.

        La lecturette est allée jusqu’à l’arrivée de la mouche que je me suis risquée à imiter avec des bzzz tellement ratés que le neveu m’a plaqué là pour partir bakuganer.
        Avant cela, il avait quand même rit superbement à la présentation du chat et de son prénom (aah -rires- i s’appelle Jean Luc- rerires) et rompu l’entrée en matière sensorielle amenant à parler et à présenter le ballon en me montrant d’un doigt sur la page de gauche le dessin du truc rond qui sent la vache (faudra i penser la prochaine fois quand on vous présentera la mise en page, si le texte travaille le suspense faire que l’illustration ne brise pas l’intention)
        S’ils retrouvent le livre chez eux, il faudra que je pense à leur proposer de le lire prochainement: l’aîné lit aujourd’hui, le plus jeune commence et moi mes yeux fatiguent un peu, le contexte sans bakugan pourrait être favorable,
        à voir.

        Faîtes-vous encore des lectures de ce texte?

        • Je n’en ai pas fait depuis longtemps. D’ailleurs ce texte n’a pas beaucoup tourné.
          Trop diagonal.

          • @François Bégaudeau: si tu viens lire ton l’invention du jeu aux enfants des centres d’accueil et de loisirs de mon quartier, tu me dédicasigneras tes deux singes?
            .ia des rdv du type rencontre-lecture-dédicace de prévus ce mois-ci sinon au fait?

        • @perdrixde66, François Bégaudeau: moi aussi je vais tenter une lecture du livre auprès d’un public jeunes familial pendant ces vacances. de la qualité du texte je suis sûre, de leur attention continue moins mais je pense y arriver quand même en optant pour une sorte de lecture-feuilleton, un chapître par jour, je compte sur leur curiosité pour déborder le cadre du chapître. j’ai prévu de lire lentement pour les laisser apprécier l’humour et la fantaisie très présents dans le texte et pour m’adapter à un public entre 13 et 6 ans garçons et filles
          à plus de 13 ans (13+28), j’ai aimé ce livre, tantôt prise dans le jeu des dialogues, savoureux, tantôt rappelée au jeu en train de se construire petit à petit de façon fortuite.
          au vu des thèmes communs (foot, couple), je me suis dit que « l’invention du jeu » était la version enfantine de « jouer juste » : quand on est gamins, les adultes nous donnent de la vie une vision joyeuse, festive, collective, on épargne aux enfants des réalités sombres, négatives, plus tard à l’âge adulte on s’autorise le gris, le noir ; dans « l’invention du jeu », l’histoire porte sur comment jouer au foot et comment s’aimer et ne plus se quitter, dans « jouer juste », les mêmes thèmes sont abordés (foot et couple) mais d’une façon plus cérébrale et plus triste.
          je me suis dit aussi que « l’invention du jeu » était bien dans l’air de son temps. Le couple chat-gazelle me renvoie sans effort au couple girafe-hippopotame (Melman-Gloria dans « Madagascar » films d’animation. Clin d’oeil aux fables et à leurs morales mais morales modernisées (qui valorise le fair-play sportif par exemple). Dans cette histoire, on se trouve dans un univers « united colors of Benetton » = qui mélange les gens quels que soient leurs signes distinctifs (origines, sexe, âge), ici ce sont les animaux jusqu’au nombre de 22, tous différents. J’ai adoré le passage où la mouche se porte volontaire comme partenaire de ballon et est délicatement reconvertie en chasseur de tête, agent et la façon dont elle s’acquitte de sa mission.
          A part cette empreinte générationnelle (culture post-mai 68), j’ai été sensible à la douceur qui imprègne tout le livre au travers du chat, qui rentre ses griffes pour tirer dans la balle et veut être fort comme un tigre mais aussi « doux comme un chat doux ». la douceur pour les enfants, la douceur pour les adultes aussi : quand le masculin revendique la douceur. cette douceur semble traverser l’année 2009, de façon encore plus explicite dans le roman « vers la douceur » de la même année. un tempo personnel, à l’écart de ce qui se vit globalement, une façon de s’approprier le féminisme peut-être aussi
          je pense qu’avec le temps je vais oublier ce que j’ai écrit à propos de ce livre mais je ne pense pas oublier cette brève phrase, phrase de l’escargot Gilles à son copain chat Jean-Luc : « si la parole entre nous est rompue, tout est rompu » (de mémoire), phrase un peu solennelle peut-être mais qui énonce joliment un truc assez fondamental

          • Gilles est un peu solennel à ses heures. ET comme c’est un escargot, ça passe.

          • @Helene: vla qu’on se retrouve ici ma mie :- )
            Qu’a donc donne (je t’embauche de nouveau au poste dépôt d’accents souvent manquants car je recopine avec miss tablette) ta ou tes lectures de l’invention du jeu de François?
            Tes lignes me ramènent a ce que j’avais trouvé a propos de ce conte ? fable?plus simplement cette histoire, des lignes en ligne où l’auteure écrivait que cela s’apparentait a un conte africain
            Reconnais-tu une spécificité, une construction comme dans un conte africain toi aussi?
            J’aime bien aussi le moment où …/la partie commencée – et le but du jeu indiqué aux uns et aux autres – on nota vite autant de stratégies qu’il y avait de joueurs/…amenant in fine et via, entre autres, de garenne a l’invention de what milliards de situations a vivre plutôt qu’a nommer
            Comme inscrit en 4 de couv: totale fantaisiste.

Laisser un commentaire